Avez-vous, vous aussi, cette mauvaise manie de systématiquement remettre certaines tâches au lendemain? À plus tard… Une autre fois…. Un autre jour…

Ah! Ça ne me tente simplement pas de le faire! Et voilà! La procrastination me rend visite sans être invitée!

Tranche de vie

Je lis actuellement un livre portant sur la confiance en soi. Selon l’auteur, Franck Nicolas, qui est aussi coach professionnel et conférencier international, ce qui distingue les gagnants, les gens qui réussissent dans les différentes sphères de leur vie, est en grande partie leur confiance illimitée. Il propose donc différentes techniques et exercices pour augmenter, voire exploser, la confiance.

Dans le cadre d’un des défis proposés, je devais répondre à quatre questions concernant mes principaux objectifs, dont l’une d’elles : « Qu’est-ce qui pourrait m’empêcher d’atteindre ce but? » Forcée de constater que j’ai toutes les ressources nécessaires et que je n’ai rien à attendre de personne. Ma mise en action retardée, ou ma mise en mouvement lente, est le principal obstacle à ma réussite! Trop souvent, il m’arrive de procrastiner sur des actions importantes qui ont de la valeur pour moi ou pour mes projets, mais comme elles ne me procurent pas de satisfaction immédiate, c’est-à-dire que les résultats ne se voient pas à court terme, je les tasse, je les remets à une date ultérieure…

Est-ce toujours conscient? Non, pas toujours.

Est-ce que je me trouve de nombreuses bonnes raisons? Presque toujours! Une vraie pro!

Réalité et conséquence

On a de la difficulté à se mettre au travail. On reste borné à la tâche qu’on avait envisagé faire, qu’on doit « absolument » réaliser. On se met à tourner en rond… on hésite… on s’invente parfois même des raisons pour justifier de ne pas le faire maintenant!… Puis on réalise (ou pas) qu’on a passé un bon moment à procrastiner et que ces heures perdues ne reviendront pas.

Ce sont souvent les tâches relatives au développement de soi ou au développement de notre carrière qui sont les plus touchées. Et nous en vivons les conséquences, sans vraiment toujours nous en rendre compte. Il arrive que ce soit au moment de faire des bilans qu’on réalise, avec regrets, les pertes de temps et les détours que l’on s’est nous-mêmes imposés. Le sentiment de ne pas avoir donné son maximum nous habitera alors et on ressentira un sentiment néfaste de ne pas avoir fourni les efforts nécessaires pour y arriver.

La procrastination survient surtout lorsque l’action ou la tâche à faire ne procure pas une satisfaction immédiate. La réponse à un besoin. Malgré la fatigue, on réussit à concentrer les énergies qu’il nous reste pour effectuer les tâches ménagères, par exemple, mais on sera beaucoup trop fatigué pour débuter une activité qui a véritablement de la valeur dans l’atteinte de nos objectifs : débuter un entraînement, se concentrer et écouter un webinaire, suivre un module de formation en ligne ou réaliser des exercices recommandés dans notre livre de développement personnel, etc. Donc si une tâche procure un résultat rapide (faire disparaître le désordre, se débarrasser du lavage avant le week-end, remplir le frigidaire) ça ira peut-être, mais nourrir notre esprit…. Oh! Viens-tu procrastiner avec moi?

Il en est de même dans le domaine professionnel. Combien de fois l’on prétend attendre « le bon moment » pour certaines tâches afin de justifier leur report? Les tâches urgentes ne sont pas toujours les plus importantes! Et les tâches qui ont véritablement de la valeur pour le développement de notre carrière ou pour la réalisation de nos projets ne sont pas toujours les plus « motivantes » à réaliser; à moins, justement, d’y attacher des satisfactions immédiates ou de prendre conscience de l’avancement qu’elles nous permettent.

En somme, la procrastination nous détourne de nos buts et de nos objectifs. Elle nous ralentit. C’est aussi parfois pour cette raison qu’il nous semble tellement fatigant de ne « rien faire »; procrastiner n’est pas synonyme de repos!

Mes astuces

Ma réflexion m’amène à vouloir vous partager 6 astuces pour faire la guerre à la procrastination (pacifiquement et constructivement, bien entendu).

Astuce No 1 : Être flexible dans notre horaire.
Accepter le fait d’être moins productif(ve) certains jours ou certaines périodes de la journée. Réservez pour ces moments des tâches plus « administratives ». Plusieurs tâches dites simples dans le sens où elle demande moins d’attention : retourner les appels, répondre aux courriels, faire certaines recherches d’information, monter des dossiers, etc.

Astuce No 2 : Donner un sens à certaines tâches qui nous semblent moins stimulantes.
Se rappeler pourquoi on le fait et peut-être même l’inscrire dans l’énoncé de notre tâche. Par exemple : faire le suivi de tel dossier « pour me permettre de le fermer » (sous-entendu : ce qui permettra de passer à autre chose).

Astuce No 3 : Déléguer certaines tâches moins motivantes à un membre de notre équipe, qui sera plus motivé que nous à exécuter la tâche.
Il n’est pas question ici de se débarrasser de nos tâches « ennuyeuses » ou de pelleter dans la cour du voisin! Il s’agit simplement d’avoir conscience que certaines tâches n’ont pas la même valeur pour tous. Au lieu de perdre du temps à procrastiner sur une tâche et à ralentir l’exécution d’un projet, prendre quelques minutes pour évaluer la possibilité que quelqu’un d’autre dans l’équipe (ou même un sous-traitant, selon le cas) y soit davantage intéressé que nous. Ce quelqu’un y verra peut-être même une marque de confiance!

Astuce No 4 : Faire une liste de choses à faire spécifiquement pour nos périodes où la fatigue se fait sentir et où l’envie de procrastiner fait rage… et s’assurez que cette liste soit facile d’accès!
Parce qu’il nous arrive de juste ne plus voir ce qu’il y a faire. Des tâches simples, mais qui nous permettra d’être plus fonctionnel lorsque l’énergie sera de retour : le ménage des courriels et des fichiers de l’ordinateur, le classement de certains documents ou dossiers, l’ordre dans l’agenda, la mise au propre de certaines listes, etc. Il en est de même à la maison : l’armoire de la salle de bain, coupe des légumes pour les repas du lendemain, préparation de collations, la liste des achats à faire, etc.

Astuce No 5 : Se permettre de procrastiner, s’en offrir le droit, mais le limiter dans le temps.
Par exemple, je peux m’offrir, à l’occasion, le droit de m’assoir avec un café et de « faire un peu n’importe quoi » avec mon téléphone intelligent, mais dès la tasse vide (ou le café rendu froid!), je me discipline et je me remets au travail. Bref, s’accorder des pauses, mais les limiter dans le temps.

Astuce No 6 : Inclure dans notre horaire des périodes de repos complet.
Mais vraiment complet! Se reposer véritablement en évitant de faire plus d’une chose à la fois : écouter un film, sans pause publicitaire (qui nous permet de mettre sur pause seulement au besoin), en laissant le téléphone de côté, pour ainsi se laisser imprégner de l’histoire et complètement se changer les idées et oublier les tracas. Certains choisiront de prendre un bain ou d’aller faire une marche; l’important est de décrocher, véritablement et consciemment.
Si l’idée de vous reposer vous donne l’impression de perdre votre temps, choisissez des activités permettant de vous inspirer : la lecture d’une biographie par exemple, elle permettra de vous sortir de vos tracas et de vous reposer tout en vous offrant de grandes sources d’inspiration.

Astuce Bonus : Ne pas se sentir coupable d’avoir besoin de repos, de ralentir, ou même de procrastiner à l’occasion!

 

Qu’en pensez-vous? Que vous inspire le thème de la procrastination? J’aimerais vraiment avoir la chance de lire votre opinion sur le sujet.

Êtes-vous un(e) procrastineur(euse) professionnel(le)?

J’ai hâte de vous lire!

 

Cindy Viel

 

Psst! Laissez-moi vos commentaires ci-dessous. Au plaisir de vous lire!
Pour m’envoyer un message en privé, cliquez ici.

«Réalisez tous vos projets sans les périodes de démotivation!»

 

 

Recevez gratuitement cet outil puissant dès aujourd'hui

Merci. Surveillez votre boîte de courriels, votre cadeau arrivera sous peu! * *Si dans quelques minutes vous n'avez rien reçu, après avoir vérifié dans vos courriers indésirables, contactez-nous pour nous faire part de la situation à contact@complicedevotrereussite.com. Merci de votre aide.

%d blogueurs aiment cette page :